Histoire et origine des tatouages chinois

Le tatouage chinois : de multiples motifs, à chacun son histoire

La naissance du tatouage en Asie remonte à plusieurs millénaires. En Chine, au Japon ou aux Philippines, l’art s’est développée dans les traditions et a subsisté jusqu’à ce jour. Même si, d’un pays à un autre, il a connu diverses évolutions. Et aujourd’hui, nous allons justement nous pencher sur le cas d’un des pays : la Chine. Le tatouage chinois est aujourd’hui très répandu en Europe ou aux Etats-Unis. Mais comment les tattoos sont-ils apparus en Chine ? Comment le tatouage chinois a-t-il débarqué en Occident ? Allotattoo a cherché pour vous.

De la naissance du tatouage chinois

Il faut retourner à près de 3.500 ans en arrière pour retrouver les premiers tatouages chinois. Mais à l’époque, ne se tatouait pas qui voulait ! Car le tatouage était utilisé comme une punition dans la population chinoise. De fait, les tatouages jouaient le rôle de châtiment. L’un des châtiments infligés aux prisonniers consistait à leur tatouer le visage. Toutefois, au fil des années, l’art est progressivement passé vers une utilité beaucoup plus décorative. Les dessins se sont d’abord déplacés du visage vers le dos, et au fur et à mesure, vers d’autres parties du corps.

Une évolution constante

Durant un bon millénaire à partir de l’an 618, le tatouage chinois a enregistré un fort niveau de popularité. Sous quatre dynasties successives, le tatouage chinois s’est véritablement répandu un peu partout dans le pays. C’est donc sous la dynastie Tang, de 618 à 906, la dynastie Song, de 960 à 1279, la dynastie Yuan, de 1260 à 1368 et la dynastie Ming, de 1368 à 1644, que l’art de l’encre sur peau a vécu ses plus beaux jours. L’âge d’or du tatouage chinois se situe alors à la période de domination de la dynastie Song. Pendant toutes ces années, même les membres du peuple étaient devenus fanatiques des dessins sur le corps. Ils se servaient alors d’aiguilles et d’encres pour reproduire des motifs esthétiques, dont certains étaient supposés porter chance.

Une œuvre classique, « Au bord de l’eau », retrace notamment la forte influence qu’avait le tatouage à cette époque. Dans ce récit, les chevaliers valeureux arboraient pour la plupart au moins un tatouage chinois. Les tatouages chinois étaient alors considérés comme marque d’héroïsme.

Entre le 18ème et le 20ème siècle, le tatouage chinois sera importé sur les terres occidentales. D’une part d’abord, ceci se fit à travers l’immigration des Chinois aux Etats-Unis qui débuta vers le début du 18ème siècle. D’autre part, le tatouage chinois fut apporté en Europe par les Chinois qui débarquèrent sur le Vieux continent durant le les premières années du 20ème siècle, notamment à Liverpool en Grande-Bretagne.

Histoire de quelques motifs de tatouage chinois

Le tatouage chinois est fortement inspiré des traditions du pays. Ainsi, chaque motif souvent adopté a sa petite histoire, un petit mythe ou une petite légende qui lui est rattachée.

Prenons par exemple le cas de la carpe Koï. Selon la mythologie chinoise, les carpes ont remonté le fleuve jaune à contre-courant. Puis dès la fin de ce périple, elles se sont envolées vers le ciel et sont devenues des dragons. C’est pour cette raison que cet animal symbolise la force et la persévérance dans le tatouage chinois. Le lotus, quant à lui, est une plante adulée en Chine. D’un bout à l’autre du pays, il possède une bonne vingtaine d’appellations et est associé à l’amour ou à la fidélité.

Evidemment, il y a d’autres motifs, tels que le dragon ou les signes d’écriture chinoise. Ces derniers sont d’ailleurs les plus appréciés par les tatoués occidentaux. Car un dessin peu grand peut avoir une signification très forte.

À bientôt sur Allotattoo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*