Histoire et origine du tatouage gothique

Le tatouage gothique, quand un style jeune contamine le tatouage

Les styles de tatouage ont généralement diverses origines. Si beaucoup d’entre elles ont pu voir le jour grâce à l’évolution du tatouage même, sa popularisation, et le perfectionnement des outils et des techniques de tatouage, il y en a quelques-uns qui tirent encore leur origine des pratiques traditionnelles qui ont donné jour à l’art du tatouage même. Parallèlement, il y en a qui ne sont dans aucun des deux, mais se sont tout simplement inspirés de l’univers d’autres arts. Exemple : le tatouage gothique. Voici comment ce tatouage vit le jour et ce qu’il implique.

Le gothique, une mode jeune

Le mouvement gothique est un courant artistique qui a vu le jour à une période située entre la fin des années 1970 et le début des années 1980. Courant de contre-culture apparu au Royaume-Uni, il succède aux mouvements du punk et du post-punk et inspiré de diverses tendances cinématographiques. De fait, il le gothique est partiellement inspiré du cinéma allemand de courant expressionniste, de l’univers fantastique, et de la littérature gothique. Progressivement, le mouvement s’est répandu dans toute l’Europe, mais surtout aux Etats-Unis. Dans ce dernier pays, à une époque où le tatouage commençait juste à faire fureur, le tatouage gothique s’afficha presque comme une évidence.

Historique du tatouage gothique

Est appelé tatouage gothique un style incluant donc les éléments du mouvement gothique. Ce style apparaît aux Etats-Unis, à un moment où le mouvement gothique, lancé en Europe, débarque dans la Grande Pomme et ses alentours. Nous sommes alors au début des années 1980. Cela fait plusieurs décennies que le tatouage est déjà présent sur place. Mais avec les préjugés sociaux, il se trouve à une époque où il n’est pas encore entièrement accepté. Parallèlement, ce sont les personnes à statut social particulier, prisonniers, motards, membres de gangs, etc. qui avaient une forte addiction pour le tatouage. Et c’est justement ce caractère, « à l’écart de la société », qui est revendiqué par le style du tatouage gothique.

A quoi reconnaît-on un tatouage gothique ?

En se fiant aux univers desquels le tatouage gothique est né, il est assez aisé d’imaginer les principaux motifs que l’on retrouve dans ce style. Il y a d’un côté le monde des films d’horreur. Ces types de créations cinématographiques ont justement acquis une certaine réputation durant les années 1980. Et si, à l’époque déjà, cela facilitait les inspirations en matière de tatouage, il en est d’autant plus ainsi aujourd’hui. Crâne ensanglanté, tête de mort associé à des serpents, aigle géant aux yeux féroces bien dessinés, sont ainsi les motifs récurrents de tatouage gothique. De même, des représentations de vampires, ou de squelettes, sont aussi souvent retrouvées dans l’art quand il s’agit du tatouage gothique.

Le tatouage gothique idéal

Pour avoir un bon tatouage gothique, certains critères sont importants à relever. Le gothique est souvent apprécié par les amoureux de rock, et de punk. Et un tatouage gothique, souvent fait pour le fun, est supposé faire frissonner. Il faut donc qu’il s’agit d’un motif tatoué en grande taille, le minimaliste ne convient pas vraiment pour ce style. Du côté des couleurs, il faut les choisir soit très vives, soit ternies. Par ailleurs, le tatouage gothique joue également sur l’esthétique ; mais cette esthétique mise sur la déformation des lignes, et sur l’irrégularité des traits, pour véritablement intriguer, faire frissonner, être contre-culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*