Histoire et origine du tatouage newschool

Le tatouage newschool, le tattoo anticonformiste

Dans l’univers du tatouage, les styles se suivent, mais ne se ressemblent guère. Toute l’histoire du dixième art est d’abord partie des traditions, qui remontent à plusieurs millénaires. Puis entre interdiction et adulation, il a su survivre à toutes les époques et s’est progressivement imposé. Il s’exprime alors sous divers styles, qui n’ont cessé de se transformer, d’un pays à un autre, ou dans le monde entier, aux Etats-Unis notamment… C’est donc de ce pays que l’on tient le style aujourd’hui qualifié de tatouage oldschool. Mais plus encore, nous en tenons aussi le tatouage newschool, une sorte de style évolué, qui rompt avec tous les standards, et propose des traits résolument anticonformistes.

Origine du tatouage newschool

C’est à un tatoueur originaire de Brooklyn aux Etats-Unis qu’est généralement attribuée la naissance du tatouage newschool dans les années 1990. Du nom de Marcus Pacheco, il se serait servi des codes du tatouage oldschool et y aurait ajouté des codes d’une autre culture : celle du tatouage graffiti. Durant les années 1970, lorsque le hip-hop naît, il voit le jour avec une autre forme d’expression : le street-art. Hip-hop et graffiti sont donc deux composantes de cette forme d’expression. Influencés par l’un et l’autre, Marcus Pacheco se servit alors d’eux pour adapter un tatouage oldschool qui commençait à être à bout de souffle. Le tatouage new school donna donc un coup d’accélérateur au tatouage newschool, et il en découla de nombreux autres styles. On peut évoquer le tatouage 3D, le biomécanique, le mangas, le cartoon, etc.

En dehors de Marcus Pacheco, d’autres célèbres tatoueurs voient leurs noms rattachés au tatouage new school. On peut évoquer pêle-mêle Adrian Lee, Elio Espana ou encore Timothy Hoper.

Les caractéristiques du tatouage new school

Le tatouage newschool se distingue par certains traits caractéristiques. Il reprend certaines symbolique de l’oldschool, notamment la pin-up, mais y rajoute un ton jeune et sexy. Les pin-ups sont représentées de façon plus osée, plus explicite, mais ont à leur côté des personnages de comics, ou encore des animaux dessinés dans un style loufoque ou humoristique. Le tatouage newschool est au à l’encre et au dermographe, ce que la bombe de peinture est au graffiti. Autant donc ce dernier regorge d’audace, autant le premier le fait également. Mais au-delà de l’audace dans les motifs, il y a des détails artistiques qui distinguent également le tatouage new school.

Dans ce style, les contours sont très travaillés. Pour ce qui est des couleurs, elles sont généralement très vives, et tirent vers le flashy, un peu comme au niveau du style oldschool d’ailleurs. Mais ici, on retrouve également des formes distordus et exagérées, pour faire street, et fun.

Quel motif pour votre prochain tatouage newschool ?

Trouvez un motif décalé, inspiré d’éléments qui ont marqué votre enfance ou votre jeunesse, demandez à votre tatouer de vous en réaliser une maquette de tatouage en freestyle, et voilà votre tatouage new school est prêt. Du reste, une hirondelle, un cœur, une pin-up sexy, Cendrillon ou encore Bambi conviendraient bien pour votre newschool tattoo. N’oubliez pas, du moment il sort du commun et a un caractère fun, vous êtes new school…

N’hésitez pas à visiter nos autres articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*