Le tatouage sous la plante des pieds, possible ou non ?

Le tatouage sous la plante des pieds, bonne ou mauvaise idée ?

Les parties du corps sur lesquelles l’on se tatoue jouent également un rôle très important dans le tatouage. D’ailleurs, chaque emplacement tatouage peut être le révélateur d’un pan de notre personnalité. Mais au-delà de ce point, il y a également l’adéquation entre le tatouage que nous voulons et l’emplacement que nous choisissons. Aujourd’hui, nous nous intéressons donc à une partie spécifique du corps, qui a souvent suscité de nombreuses interrogations : la plante des pieds. Peut-on vraiment se tatouer à cette partie du corps ? La question mérite d’être élucidée.

Petit rappel du tatouage sous la plante des pieds

La plante du pied est la face inférieure d’un pied. Egalement appelée voûte plantaire, elle constitue la partie sur laquelle une personne debout prend appui. C’est la partie sur laquelle l’on marche, court, ou saute. Son rôle est essentiel dans la réalisation de nos mouvements et de nos postures.

Effet physique d’un tatouage sous la plante des pieds

La voûte plantaire est connue pour être très épaisse et est composée de plusieurs couches de peau. Ces diverses couches se renouvellent très régulièrement. Par conséquent, lorsque le tatouage sous la plante des pieds sera réalisé, il n’y aura pas, à priori, de couche pour le retenir. Cela implique qu’il ne devrait pas durer plus de quelques semaines, la plante des pieds étant, par ailleurs, couverte de callosités. Ces dernières font que l’aiguille n’est pas en mesure d’aller suffisamment en profondeur pour poser l’encre. Mais là n’est pas la seule manifestation physique d’un tatouage sous la plante des pieds.

Lorsque nous marchons, c’est la plante des pieds qui est orientée vers le sol, que nous soyons chaussés ou pas. Il y a donc de trop nombreux frottements au jour le jour, trop nombreux pour qu’un tatouage puisse véritablement tenir.

Impact sensoriel et physiologique d’un tatouage

La plante de chaque pied est très fournie en vaisseaux sanguins. Il y a donc une certaine facilité de saignement que l’on peut relever. Ainsi, les instants immédiatement après le tatouage sous la plante des pieds, il va être difficile, voire impossible, de marcher. Par ailleurs, il faut souligner que cette partie est l’une des plus sensibles du corps, à cause d’une forte présente de terminaisons nerveuses. Donc avant même que le tatouage n’ait pris fin, la douleur serait déjà intense. Dans la même logique, il y a également un problème qui peut être soulevé, si l’on rentre dans le domaine de la réflexologie plantaire. Cette para-science considère que chaque zone de la plante d’un pied est reliée à un organe du corps humain. Par conséquent, un tatouage sous la plante des pieds, pourrait causer indirectement des problèmes sur un ou plusieurs organes.

D’un autre côté, il y a que les encres de couleur ont une forte tendance à boucher les pores, alors qu’habituellement déjà, les pieds respirent peu. Par ailleurs, les pieds sont souvent enfermés, et il y une transpiration naturelle. Cela pourrait accroître les risques d’infection, étant donné que pour le tatouage sous la plante des pieds, comme pour tout tatouage, la peau est violée.

Le verdict d’Allotattoo

Un tatouage sous la plante des pieds, c’est possible, mais ce n’est pas réaliste. Il y a trop de risques sanitaires, sans compter que le tatouage ne durera pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*