Origine et signification du tatouage cerf

Le tatouage cerf, représentation d’un être de majesté

Les tatouages animaux constituent une catégorie particulière de tatouages à cause des symboliques rattachées à chaque motif qui s’y trouve. Si les amoureux de la nature se tatouent des croix ou des animaux sans en connaître le sens et la portée profonde, les passionnés de tatouages, eux, aiment bien à savoir ce que pourrait signifier un tatouage donné. Aujourd’hui nous nous penchons sur le tatouage cerf. A la demande d’une de nos lectrices ! C’est ça l’esprit Allotattoo.

Un animal fascinant

De nom scientifique Cervus elaphus, le cerf est un herbivore de la famille des cervidés. Il est présent dans diverses zones géographiques à savoir l’Afrique du nord, l’Europe, l’Amérique du Nord, ou encore l’Asie. Cette présence dans des endroits aux propriétés complètement différentes, devient donc une survie dans des conditions variées. Laquelle survie témoigne de la capacité d’adaptation de l’animal. L’on peut donc déjà entrevoir une des significations du tatouage cerf. Mais au-delà de ça, il y a aussi la fascination qu’inspire en général l’animal aux hommes. D’envergure colossale, notamment à cause des bois poussant sur sa tête, il a inspiré de bien diverses symboliques.

Une symbolique divine et royale

Durant la période du Paléolithique, avant l’arrivée du christianisme en Europe, le cerf était associé à une divinité. Son principal rôle était d’assurer la protection des chasseurs, tout en leur garantissant de rentrer avec du gibier. Symbolisant ainsi à la perfection toutes les activités liées à la faune, c’est, toutefois, dans une autre dimension que se révèle le cerf. Durant sa vie, le bois perd à certains moments ses bois. Mais seulement de façon temporaire ! Quelque temps plus tard, il les retrouve pour l’été. Le renouvellement et la renaissance lui sont donc logiquement associés. Il en va alors de même pour un tatouage cerf. Ce concept d’éternité, rattaché aux bois du cerf, trouve également traces dans les traditions égyptiennes et chinoises. Le caractère divin du cerf se retrouve également sous un autre angle.

En plus de ses bois qui montent bien haut, le cerf est également doté d’un buste qui est de plus en plus surélevé vers la tête. Ainsi, lorsqu’un cerf se tient debout, il dégage une certaine majesté. De cette apparence, est née la déification du cerf en dieu cornu. Mais cette divinité a été considérée comme diabolique suite à l’avènement de la religion chrétienne. Pourtant, paradoxalement, le cerf a été utilisé durant le moyen-âge comme emblème de familles royales, notamment dans la région qui est l’actuelle Champagne. A l’époque, on se servait d’un cerf ailé pour les images d’armoiries. A cause de ses bois, qui disparaissaient, puis repoussaient peu après, le cerf était associé à Jésus-Christ. C’est donc là l’aspect résurrection / renouvellement qui est à nouveau mis en lumière. Pour les personnes occupant des postes de responsabilité, le tatouage cerf convient alors bien ! Il serait également adéquat pour ceux qui sont sortis victorieux de difficultés intenses.

Comment se faire un tatouage cerf ?

Pour que ressorte toute la majesté du tatouage cerf, on préfère généralement le géant au minimaliste. Le dos, le torse, le bras et la jambe sont alors des emplacements tout à fait convenables. Et s’il est vrai que les couleurs sont généralement priorisées, pour donner plus de ton, de nombreuses possibilités de styles existent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*